Année 2017, Semaine 2 : la Yaya à Paris

Salut les cocottes !

Le pire mois de l’année, c’est janvier. Froid, manque de sommeil, maladie, gros ventre après les repas de fin d’année, dettes suite aux cadeaux (qu’on offre par obligation), petits bobos et grosses grippes, bilan de l’année passée et bonne résolutions qu’on ne tiendra jamais…

D’ailleurs, il a été décrété que le pire jour de l’année est le 3ème lundi de janvier, soit le 16 janvier 2017.

Heureusement, cette semaine, j’ai eu mon médicament. Et il a un nom : la Yaya !

La Yaya, c’est qui ?

C’est la copine bretonne totalement démente qui retourne tout sur son passage lorsqu’il arrive. D’ailleurs, son crédo est : « planquez les gosses, je débarque ! ».

15241156_332631037120806_4851930672505631407_n

(un jour, je devrais essayer de faire un trombinoscope de ceux qui m’entourent. En attendant, voici le portrait officiel de la Yaya)

On est donc pas mal sorti cette semaine…

O’fil rouge…

o-fil-rouge

Mercredi soir, mon ami avignonnais à débarqué à Paris. Ça a été l’occasion de tous se réunir autour d’une table.

Comme d’habitude, c’est à moi que revient la mission de trouver un resto. Le cahier des charges était simple : resto moyen de gamme, proche de Beaugrenelle.

Sur la Fourchette, j’ai commandé le resto O’ fil rouge : prix corrects (20% de réduc), bonnes notes.

L’intérieur est sans surprise, comme sur le site : récemment rénové, propre et confortable mais la décoration n’est pas vraiment recherchée, elle rappelle un resto de province (oui,je suis un parisien qui croit qu’au delà du périph, c’est la jungle).

o-fil-rouge-vue-de-la-salle-dc101

La clientèle est assez représentative du quartier : vieille et bourgeoise (oui, je suis un parisien de la rive droite).

barbara-cartland

Le service est impeccable : la serveuse nous place directement à table avec le sourire. Nous sommes finalement 2 personnes de plus que prévu : pas de soucis, elle trouve une solution et nous ajoute une table dans la bonne humeur.

Les plats sont bons et de qualité :

 

Lorsqu’on est au resto entre amis, je dois avouer qu’on n’est pas vraiment discrets : on est tellement heureux de se retrouver qu’il nous arrive de parler fort et de rire grassement…

laugh-laughing-haha-lol-gif-5344136

A la fin de la soirée, les autres clients étant tous partis se coucher, il ne restait que nous.

Déception de la fin de repas : nous avons ressenti un léger manque de courtoisie, comme s’ils étaient pressés que l’on s’en aille. A la fin de notre Spritz, le patron nous a proposé de nous donner l’addition au lieu de demander si on voulait un dernier verre (il n’était que 23h15).

Nous avons eu une belle addition de 70€ par personne. Je trouve ça un peu cher, bien que nous ayons pris pas mal de Spritz (le cocktail devait être assez cher par rapport à son goût).

grosse-facture

Après avoir payé, le patron a cru avoir décelé un non-payé de 70€ et se montrait insistant, mettant la pression sur la gentille serveuse pour qu’on lui donne l’argent manquant. Bien que totalement bourrés, nous avons refait les calculs. Après lui avoir démontré que nous avons tout payé, il admet son « erreur d’étourderie »… puis nous salue assez froidement…

La note de la folle aventure : 6/10

Bon resto et bonne soirée. Mais je n’y retournerai pas. Dans cette gamme de prix, il ne correspond pas vraiment à l’ambiance que je recherche, que ce soit pour un dîner entre amis (ambiance plus détendue et jeune) ou en amoureux (cadre plus raffiné, cosy et confidentiel).

O’fil Rouge, 69 Rue Saint-Charles, 75015 Paris, tél. 01 45 75 84 15

L’éclair de génie

logo_mobile

Jeudi soir, après mon cours d’espagnol, je passe chez l’éclair de génie rue Saint Merri pour ramener une petite gourmandise à la maison.

En ce mois de janvier, une des rares bonnes choses que la vie peut nous offrir est la galette des rois.

Je prends donc l’éclair à la galette pour mon cher et tendre, et le classique caramel au beurre salé pour moi.

eclair-de-genie-011

eclair_chouchou

galettedesrois-eclairdegenie-600x428

La note de la folle aventure : 8/10

Comme d’habitude : un régal ! Un classique : je le conseille toujours à mes amis qui viennent visiter Paris d’y aller. On n’est jamais déçus. Point négatif : les prix sont élevés (11 € les deux éclairs). 

L’éclair de génie, 43 Rue Sainte-Croix de la Bretonnerie, 75004 Paris. Tél : 01 56 06 94 29

Little Italy

little8italy

Samedi soir, après un petit apéro très cocotte au champagne Mademoiselle, nous sommes partis dans un resto que la Yaya connait, le Little Italy.

On ne peut pas y réserver une table. Un samedi soir, il convient généralement d’attendre entre 20 et 30 minutes avant de pouvoir gouter son plat de pâtes. Le serveur italien, avec son merveilleux accent, nous a dit que nous avions de la chance car une table s’est libérée pile au moment ou nous sommes arrivés.

Ambiance cantine : tables collées et bruyant (mais acceptable).

La déco est sympa et les serveurs adorables.

Les plats sont très bons et à des prix raisonnables.

Mention spéciale pour les desserts : panna cotta et tiramisu.

 

Au bout du compte, l’addition est correcte : une trentaine d’euros pour un plat + dessert + 2 Spritz.

La note de la folle aventure : 8/10

Restaurant à faire entre amis, pour une ambiance bonne enfant et des bons petits plats à prix raisonnable. En plus, le shooter de Limoncello est offert par la maison !

Little Italy, 92 Rue Montorgueil, 75002 Paris. Tél : 01 42 36 36 25

La Beardrop

a5rcmjn-2406

Samedi soir, c’est décidé, on ne sort pas. De toute façon, il n’y a pas de soirée qui nous plaise. Pas envie de dépenser 20 balles pour aller à la Beardrop et se faire chier à voir des mecs poilus, torse nu portant un harnais. C’est pas nous ça !

515o2aamul-_sx331_bo1204203200_

Après notre resto rue Montorgueil, des amis qui vivent juste à coté, nous invitent chez eux pour boire un coup.

Une si aimable invitation ne se refusant pas, on passe leur faire un coucou.

Et ce qui devait arriver arriva. Après un ou deux (ou trois) verres de vodka dans le cornet, on commande un Uber pour aller au Yoyo ! Irrécupérables…

drunk-drink-drunkgirl-gif-4088025

Comme on s’y attendait, il y a beaucoup de mecs torse nu en harnais. Mais l’ambiance est vraiment bonne et la musique électro au top ! Et on était entre amis, c’est le gage d’une soirée réussie, qu’importe ou on est !

En plus, dans un grand élan de bonté (elle devait déjà avoir trop bu), la Yaya nous a rincé avec une bouteille de Vodka. Le début de soirée à l’espace VIP (au dessus) est vraiment chouette et permet de se mettre en condition avant d’aller danser.

On a enflammé la piste jusqu’à 6h (la soirée finissait à 7h), collés serrés avec des mecs plutôt pas mal.

On a finalement passé un bon moment, même si on n’était pas vraiment habillés dans le thème

prince-gif-5370647

La note de la folle aventure : 7/10.

On s’est éclaté grâce à la bonne musique et aux amis, mais surtout grâce à l’alcool. On ne va pas se mentir : il faut être un peu (beaucoup) bourré pour apprécier ce genre de soirée.

Yoyo, Palais de Tokyo, 13 Avenue du Président Wilson, 75116 Paris. Tél : 01 84 79 11 70

Brunch aux Marronniers

l-esterno

Pour clore la semaine, on est allé bruncher aux Marronniers avec mon chéri, la Yaya et la Romanita qui nous a présenté son nouveau mec.

Pour 22 € on a droit à un brunch très complet : viennoiseries, fromage blanc à la confiture, omelette/bac (un peu chiche sur le bacon quand même), salade avec oeuf, fromage et poulet et du saumon. Accompagné d’un jus d’orange et de thé ou café.

12417626_1647968265471637_2940485721934974818_n

Les serveurs sont toujours sympas aux Marronniers.

La note de la folle aventure : 9/10

Un brunch qu’on recommande. Complet, de qualité (même le thé est bon, ce qui n’est pas si courant) et le lieu est agréable (lire l’article sur Mon Paris Gay pour une description du resto).

Les Marronniers, 18 Rue des Archives, 75004 Paris. Tél : 01 40 27 87 72

Mon mec de la semaine

Et pour clore notre article hebdomadaire, je vous présente mon nouveau mec.

Il s’apelle Cirio, un américain originaire du Puerto Rico. Il est militaire dans des forces très spéciales…  tous les deux, on rigole bien, if you know what I mean

screenshot_2017-01-17-18-01-07screenshot_2017-01-17-18-01-21

screenshot_2017-01-17-18-01-31

screenshot_2017-01-17-18-01-57

screenshot_2017-01-17-18-02-14

Bonne semaine à tous et rendez-vous la semaine prochaine mes cocottes !

Un commentaire sur « Année 2017, Semaine 2 : la Yaya à Paris »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s