Année 2017, semaine 3 : à gauche toute !

Salut les cocottes !

Cette semaine a été politique et culturelle ! Et comme chaque semaine, elle a également été gastronomique.

Cependant, pas de night-club au programme. C’est assez rare pour le souligner. J’ai pensé faire la BLT, mais je n’ai plus un rond. La semaine prochaine, c’est le grand départ pour les USA, il faut donc que j’arrête de faire ma fofolle et que j’épargne.

nomoney-gif-4825168

Et puis, j’ai fait mes comptes. et c’est la cata totale. Si je veux pouvoir faire tous les voyages prévus (Milan, Malaga et Mykonos…), je vais devoir diviser par trois mon budget sorties… c’est la crise !

Mexique : exposition au Grand-Palais

mexiquepageexpo

Passionné par l’Amérique centrale et du sud, un bon ami (qui partage cette passion) m’a offert une visite guidée de l’exposition pour noël.

Une visite guidée ? J’étais plus que dubitatif. C’est le genre de sortie ou on va écouter un universitaire déblatérer pendant des heures… l’ennui total !

Mais j’ai appris qu’il ne faut jamais s’arrêter à ses préjugés.

Un guide mexicain, passionné et passionnant, nous a fait découvrir l’histoire de l’art de son pays de 1900 à 1950.

C’était vraiment génial ! Une exposition rare par sa qualité : très peu d’expositions sur le sujet sont aussi complètes, même au Mexique. Grâce au guide, nous avons compris le cheminement mené par les organisateurs de cette exposition (que nous n’aurions jamais pu comprendre par nous même).

J’ai appris beaucoup sur l’histoire de l’art mexicain et découvert de nombreux peintres mexicains très talentueux. J’aime beaucoup ce mélange entre tradition et adaptation aux standards occidentaux qui a marqué cette génération.

J’ai appris, entre autres, que Frida Khalo est une artiste rare, qui a peint environ 250 œuvres au cours de sa vie, ce qui est très peu. Une seule de ses œuvres est exposée en Europe. Il s’agit du tableau « The Frame », dont l’État français s’est porté acquéreur en 1939. Il est exposé au centre Pompidou.

index

 

La note de la folle aventure : 10/10.

Exposition passionnante et complète. De belles œuvres et un guide au top. L’exposition est maintenant terminée. Si vous ne l’avez pas vu, vous serez à jamais hantés par les regrets.

Noodle Panda

noodle-panda

Vendredi soir, c’était la soirée en amoureux de la semaine. Comme à chaque fin de mois, on n’a plus de sous et on mange des pâtes à tous les repas. On a donc troqué les restaurants gastro pour Noodle Panda. Un restaurant chinois à deux pas de l’Arc de Triomphe.

Je le connais bien car j’y emmène tous mes amis asiatiques lorsqu’ils sont de passage à Paris (je vous avais déjà parlé de ma passion pour les asiatiques ?) et ils m’ont tous dit que le restaurant est plutôt pas mal.

Avec ce temps digne de l’ère glaciaire, on a pensé qu’une bonne soupe chinoise ne nous ferait pas de mal.

Nous avons eu de la chance, le restaurant était vide ce soir là. Lorsqu’il est rempli de clients chinois, le bruit est insoutenable.

Comme d’habitude, nous ne sommes pas déçus : pour 9€, la soupe est bonne et consistante.

shrimp-soup-s1

On a remarqué qu’ils proposent un service de livraison à domicile via Deliveroo. On commandera surement à l’avenir.

La note de la folle aventure : 8/10

Petit resto de quartier bon marché et de bonne qualité. Nous ne sommes jamais surpris, mais jamais déçus 🙂

Noodle Panda, 19 Avenue Mac-Mahon, 75017 Paris, tél : 09 66 93 89 63

 

Délice de l’Inde

delice-de-l-inde-devanture-58387.jpg

Avant d’aller prendre l’apéro chez un ami au Batignolles, on est allé au restaurant. On a cherché au hasard et nous sommes tombés sur un indien (un restaurant).

L’accueil a été très agréable, et le serveur nous a trouvé une place dès notre arrivée. L’intérieur est assez étroit, mais confortable. La décoration est typique des restos indiens à Paris.

J’ai pris un menu à 15€ (samosa d’aubergines, poulet curry et gâteau de semoule) et  mon copain un menu à 19€ (samosa de viande hachée, j’ai oublié le plat et gâteau de semoule).

C’était vraiment bon. Même le poulet curry, qui est un classique, était très goûteux. Un plaisir à manger.

Addition correcte : environ 60€ pour deux menus et une bouteille de vin.

La note de la folle aventure : 8/10

Un indien qu’on vous recommande. Bon accueil et savoureux. En écrivant l’article, on a découvert que le resto propose 50% de réduction sur le site Lafourchette (si on avait su ! Les boules…). Bémol : notre ami qui vit dans le quartier nous a dit qu’il y était allé une fois et qu’il n’avait pas du tout aimé…

Délice de l’Inde, 66 Rue Legendre, 75017 Paris, tél : 01 42 29 57 96

Dalida, le film

affiche01.jpg

Un vrai chef d’œuvre.

Je ne connaissais pas Dalida. Je savais justequ’elle était une icone gay, et qu’elle a vécu dans le XVIIIème arrondissement, à Montmartre, ou il y a une place qui porte son nom.

dalida-bust-2

Quelle artiste ! Une femme reconnue dans le monde entier qui a connu le succès pendant plus de 25 ans.

Quelle femme ! Un destin fait de hauts et de bas. Qui a connu plusieurs amours et après des mauvais choix de vie, a vieillit sans mari et sans enfants, alors qu’elle en rêvait. Ce qui l’a mené au suicide. Le mot qu’elle a laissé avant de mourir est tellement poignant…

La vie m’est insupportable. Pardonnez-moi.

Un film, joyeux, touchant, triste, humain.

Forcément, j’ai fait un rapprochement entre Céline et Dalida. Toutes les deux, leur vie a influencé leur art. Elles se sont investies tout entières dans leur passion, au delà de la relation purement pécuniaire à leur métier (qu’on peut leur prêter, à tord).

Céline, c’est un peu la Dalida qui a rencontré l’amour et qui a eu des enfants.

La morale de ce film, c’est qu’il faut aimer, aimer et aimer. Et qu’il faut se donner tout entier dans chaque relation et, si la vie nous le permet, de construire quelque chose de durable, à condition de trouver la bonne personne. Amen.

La note de la folle aventure : 10/10

Je formule souvent des critiques négatives sur les films que je vois. Pour le coup, je l’ai adoré du début à la fin. Le look de Dalida, parfait. Les décors de son appartement du meilleur gout qui soit (qu’est ce que j’adore le style 70’s !). A voir absolument !

Primaire de la gauche

Primaire-de-la-gauche-voici-les-resultats-du-premier-tour.jpg

On avait dit qu’on ne parlerait pas de politique.

Après la déconfiture de Juppé face à Fillon l’ultra-conservateur, la montée en puissance de l’Impératrice MLP et de l’élection du grossier showman milliardaire Trump, j’ai bien cru que la fin du monde était proche.

Finalement, une lueur d’espoir perce à l’horizon, telle l’Etoile du berger.

l-Étoile-du-berger-21.jpg

Cette étoile se nomme Benoit. Benoit Hamon.

Je le suis depuis 3/4 mois. Et je crois vraiment en lui. Il est innovant et incarne un rêve, un espoir. Il propose une refonte totale de notre modèle social.

Pendant que ses concurrents à gauche et à droite parlent de plein emploi, il parle de revenu universel. Vous me direz : « mais sérieusement, comment financer cette mesure ? ». En 1946, quand nous avons mis en place la Sécurité sociale pour tous, ne croyez-vous pas qu’on s’est posé la même question ? Et pourtant aujourd’hui, nous sommes fiers de notre modèle social.

Et arrêtons de rêver. La véritable utopie, c’est de croire qu’on va pouvoir revenir au plein emploi !

Les hommes vont remplacer les machines, c’est inéluctable. Dès lors, la question se pose de savoir si on veut que cette transition se traduise par plus de pauvreté pour les salariés renvoyés et remplacés par des robots et plus de richesse pour les propriétaires de ces machines ou si on veut profiter de cette révolution pour une redistribution les richesses pour plus de bonheur en créant une société qui ne soit plus fondée sur le travail ?

Pour moi, mon choix est fait. J’y crois à 100%.

Peut-être qu’il arrive trop tôt dans le jeu politique, qu’il est trop en avance sur son temps.

J’aimerais tellement que Mélenchon fasse preuve d’intelligence et se range du côté de Hamon au terme de la primaire. Mais je crois que pour le coup, c’est véritablement utopique…

En tout cas, j’ai peur pour ces élections à venir…bien malin est celui qui sait qui accèdera à la fonction suprême dans quelques mois…2017, l’année de tous les dangers.

 

 

Un commentaire sur « Année 2017, semaine 3 : à gauche toute ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s