Los Angeles – L’American dream

Salut les cocottes !

Après 10 heures de vol avec la compagnie Norwegian Airlines, nous avons atterri a Los Angeles, la cité des Anges !

Les douanes aux US, c’est comme dans les films : vous êtes accueilli par une grosse black qui braille à tue tête et vous engueule si vous ne comprenez pas ce qu’elle dit. Il est drôle de noter que tout est écrit en anglais et en espagnol (ce qui ne doit pas plaire à leur nouveau Président).

Nous avons été accueillis par nos amis américains trop adorables qui sont venus nous récupérer à l’aéroport.

Affamés (et oui, vol lowcost = vol sans repas), nos amis nous emmènent dans la fameuse chaine de burger « In ‘n out ». Dans un style typiquement américain, un employé en uniforme nous accueille à l’entrée du parking pour prendre notre commande.

cdfeature_kn25643-002-495x329

Chez In n’ Out, les frites sont maison ! Un employé passe à journée à insérer les pommes de terre dans une presse pour les couper en frites.
in-n-out-kitchen

La commande réceptionnée, nous rentrons chez nos amis pour manger les Burgers. Très heureux de nous accueillir, ils ouvrent une bouteille de champagne pour accompagner le Burger… c’était drôle ! Le repas est plutôt bon, sans plus.

Nous enfilons ensuite notre plus belle rode de soirée pour nous rendre dans le quartier gay de Los Angeles, West Hollywood.

dress-gif-3320850

West Hollywood, c’est une rue avec beaucoup de bars.

Nous avons commencé par boire un verre chez Micky’s. Dans chaque bar du quartier, des gogo dangers en slip Andrew Christian dandinent leur petit cul et leur gros paquet. Les clients mettent des billets de 1$ dans le slip de leur gogo favori ! On adore !

IMG-20170318-WA0007

IMG-20170318-WA0003

Nous avons poursuivi par un bar de cowboys tout à fait fantastique : Fleming Saddles ! A ne pas rater !!!

Les bars et boîtes ferment à 3h du matin… nous rentrons donc bien tôt, mais aussi bien fatigués de cette longue journée.

Jour 1 : West Hollywood (WeHo), le quartier gay de Los Angeles

Dimanche matin, toujours en Jet-lag, nous prenons des forces au soleil, dans le jacuzzi des garçons. Si ça c’est pas le paradis !

16388069_1218763458238623_3210574708960136894_n

Nous avons un ami qui a vécu quelques années à LA et nous a conseillé d’aller à « The Abbey » et « The Chapel », deux bars branchés de WeHo.

Nous y avons passé l’après-midi, sirotant mojitos après mojitos au son de rythmes endiablés.

La musique est très bonne (particulièrent à l’Abbey, ou il y a pourtant moins de monde sur la piste qu’à la Chapel), le lieu est agréable. Essayez d’avoir une table à la terrasse pour le déjeuner du dimanche midi !

rs_1024x736-160221165046-abbey

A LA, les garçons ne sont pas forcément très jolis, mais ils sont tous super bien foutus. Les salles de Gym doivent être bondées, ça c’est sur ! Il ne sont cependant pas très dragueurs (ils se la jouent princesses. Pire que les parisiennes…).

princess-gif-4458823

Jour 2 : Santa Monica et Chichi LaRue

Au lever de notre seconde journée dans la cité des Anges, on commence par un bon bain de soleil au bord de la piscine.

Pour pouvoir prolonger le plaisir, les garçons nous emmènent à la plage de Santa Monica. Une plage typiquement américaine, avec ses fameuses baraques des sauveteurs en mer. Le rêve ! On en profite pour taper la pose en mode « Alerte à Malibu ».

Screenshot_2017-03-18-10-31-13

Nous faisons ensuite un petit tour sur le Santa Monica Pier : un ponton sur la mer avec des boutiques de souvenirs et des artistes en tout genre (chanteurs, musiciens,…).

Au bout du ponton, face à la mer, un jeune chanteur talentueux reprend des tubes, guitare à la main. Nous nous sommes installés pour l’écouter. Un moment de grâce, hors du temps. Un après-midi simple mais inoubliable. Lorsque je voyage, j’affectionne particulièrement ces moments de contemplation.

Screenshot_2017-03-18-10-35-41

La nuit tombée, nous avons assisté à un spectacle incontournable à Los Angeles : le show transformiste de Chichi Larue.

RuPaul, vous connaissez ? C’est le célèbre transformiste américain qui a créé son show télé, le RuPaul’s drag race. Un concours de transformistes.

RuPaul-e1353894537594

Le moins qu’on puisse dire est que le show est réussi : il a lieu au Micky’s, un bar à Weho. Les transformistes ont des courbes en faire palir Kim K. et réalisent des chorégraphies très étudiées. Un sacré show !

Screenshot_2017-03-18-11-45-01.jpg

J’ai particulièrement aimé la relation avec le public : cette pratique de donner des billets de 1$ créé un jeu de charme entre le danseur et l’auditoire. C’est absolument génial ! Si vous passez par LA, vous ne pouvez pas manquer ce show.

Les transformistes ont un langage très cru. Au milieu du spectacle, les spectateurs qui fêtent leur anniversaires montent sur la scène… Fêtant mon anniversaire quelques jours après le show, je me suis retrouvé sur la scène, devant tout le monde, à répondre aux questions du genre   « comment trouves tu les mecs à LA? » ou pire, « quand est ce que tu as sucé pour la dernière fois? »… (vous ne verrez jamais la vidéo de ma « prestation »)

Jour 3 : Hollywoooooood

16426278_10212288652439514_1281820423436140811_n

Comment visiter Los Angeles sans passer par Hollywood ?

Il faut dire que Los Angeles est une ville immense (et très  embouteillée). Nous avons pu nous en rendre compte !

Il nous a fallu pas moins d’une heure pour traverser la ville et arriver sur les hauteurs d’Hollywood, jusqu’à l’observatoire de Griffith (c’est drôle, je me sentais dans le jeu GTA, pour les Geeks).

Face à nous, se dresse les collines d’Hollywood et ses fameux signes. J’aurais beaucoup aimé faire une randonnée dans les montagnes, jusqu’aux signes. Il faut compter 3 heures de marche. Mais faute de temps (et de motivation), nous nous ne l’avons pas fait.

C’est mythique ! On l’a vu tellement de fois à la télé ! Personnellement, le cinéma ne me fait pas rêver. Je n’ai pas ressenti grand chose, il n’y a absolument rien de spirituel dans ce lieu. Ce ne sont jamais que 9 lettres qui ont été posées sur une montagne. Pas de quoi en chier un cake.

98138975

Par contre, l’intérieur de l’observatoire est intéressant. On y apprend le fonctionnement du système solaire, des saisons, des jours et des nuits sur notre planète terre. C’était notre visite culturelle du séjour. Ça a duré 10mins. Ca, c’est fait.

touch-donottouch-donttouch-turtle-himym-gif-4724058

A la fin de la visite, sortez dans la cour de l’observatoire pour avoir une vue incroyable de Los Angeles. On peut y admirer la grandeur de la ville et la diversité de son paysage, entre mer, montagne, quartiers de maisons individuelles et le downtown et ses grandes tours.

16810803_10212442396523020_1462962014_o

Pour poursuivre la journée et rester dans le thème des stars, nous nous sommes rendus à Hollywood Boulevard, sur la fameuse Walk of fame : un immense boulevard ou les plus grandes star ont leur nom sur des dalles au sol.

Hollywood-Star-2

Tout le long du boulevard, de nombreux artistes en recherche de reconnaissance vendent leurs CD. D’autres, déguisés en Mickael Jackson ou en Jack Sparrow font le show pour quelques dollars.

Évidemment, je n’ai pu m’empêcher de prendre la pose à coté de ma star favorite. Nous nous passerons de commentaires.

celine_hollywood_walk_of_fame

Au milieu du boulevard, se trouve le Grauman’s Chinese Theatre. Dans la cour d’entrée, des grandes stars y ont déposé leurs empreintes de chaussures et de mains (la plus vieille date des années 20).


download-13-620x400

On y trouve les empreintes de Marylin Monroe (à ce propos, mes amis m’ont conseillé de voir le film « My week with Marilyn », que je vous recommande vivement).

16775974_10212442394962981_1292010456_o.jpg

marilyn_monroe_and_jane_russell_at_chinese_theater_3
Marilyn Monroe et Jane Russell.                Source : Wikipédia

Avant de quitter Hollywood Boulevard, arrêtez vous au magasin de souvenirs situé face au musée de Mme Tussaud : tous est à 5$ : de quoi gâter vos proches sans vous ruiner !

Pour finir la journée, nous sommes allés au restaurant le plus en vue de WeHo : le Pump. On y croise souvent des célébrités comme Lady Gaga. Ce soir là, la célébrité, c’était la Folle aventure !

Le restaurant est très élégant : des oliviers et des lampions décorent l’intérieur. L’ambiance y est intime et cosy.

Le service est très agréable. Les plats sont plutôt chers (environ 25$ pour un plat), mais de qualité : surement le repas le plus raffiné que j’ai mangé durant mon séjour. La folle aventure vous le recommande vivement !

6a010536a22715970b01bb0940cc47970d

DSC_6271-660x400

o

Jour 4 : Universal Studios

Pour notre dernière journée  à Los Angeles, nous nous rendons au coeur des studios d’Hollywood, à Universal Studios.

Universal Studios, c’est avant tout un parc d’attraction à la Disney Land, avec la possibilité de faire une visite guidée des studios de tournage.

Avant de vous y rendre, sachez que le parking coûte 20$… et l’entrée 115$.

Nous avons eu la bonne idée d’y aller un mardi : le parc était peu fréquenté et on n’a pas eu à attendre pour faire les attractions.

Nous avons commencé notre voyage par Poudlard, le monde magique d’Harry Potter.

Screenshot_2017-03-18-10-36-24

Screenshot_2017-03-18-10-36-47

Nous sommes allés à l’école des Sorciers, dans le fameux château.

Screenshot_2017-03-18-10-36-33

L’attraction est étonnante par sa qualité : on monte à bord du balai de Harry Potter pour suivre ses aventures. Le résultat est véritablement bluffant.

Nous avons refait l’attraction deux fois. J’ai cherché des défauts, histoire de pouvoir faire des critiques pour la Folle aventure !

Je n’en ai pas trouvé : on s’y croirait. Pendant quelques minutes, je me suis pris pour Hermione, plantée sur le balai de Harry.

hermione-harrypotter-what-gif-5193357

De loin la meilleure attraction de ce genre (même meilleure que l’attraction des Minomoys, au Futuroscope, qui est aussi excellente).

La visite s’est poursuivie par un tour guidé des studios de télévision (1h de visite) à bord d’un petit train.

Les studios sont de véritables quartiers à ciel ouvert représentant New-York, une rue espagnole ou une scène de crash d’avion (pour cette scène, la production à acheté un véritable boeing pour le détruire… étonnant !).

Screenshot_2017-03-18-10-37-46Screenshot_2017-03-18-10-37-36Screenshot_2017-03-18-10-37-29

La visite est agrémentée par des attractions géniales à bord du petit train qui nous transporte. On n’a malheureusement pas pu voir Wisteria Lane, la rue des Desperate Housewifes (il devait y avoir un tournage lors de notre visite).

Il ne faut surtout pas manquer cette visite !!!

Nous sommes ensuite allés au monde des Simpsons ! « Oh, un donut ! »

simpsons-springfield-58

simpsons-springfield-53

L’attraction est vieillote. Elle doit avoir une bonne dizaine d’années. Visiteurs sans enfants, passez votre chemin. Déception.

Nous avons poursuivi la visite par la Momie (génial, la meilleure attraction avec Harry Potter), les Mignons (bonne attraction, c’est… mignon), Jurassic Park (génial, mais attention, ça mouille !) et The Walking Dead (une attraction qui ne ressemble à aucune autre… terrifiante ! J’ai failli faire pipi dans ma culotte).

Screenshot_2017-03-18-10-46-49Screenshot_2017-03-18-10-46-32

Pour finir la visite, nous avons pris la photo souvenir à l’entrée des studios avant de nous en aller.

Comment se déplacer à Los Angeles ?

Les guides conseillent la voiture.

En tout état de cause, la marche à pied n’est pas concevable car la ville est trop grande. A moins de s’appeler Ussein Bolt.

bolt-jamaica-usainbolt-gif-5793682

Les transports en commun ne sont pas conseillés, car longs et de mauvaise qualité.

A titre personnel, j’ai préféré me déplacer en Uber. C’est peut-être un peu plus cher (environ 10$ la course), mais c’est aussi plus simple : pas besoin de chercher une place de parking à chercher et à payer, pas de responsabilité,… et surtout, on peut picoler sans se poser de questions !

lucile-ball-lucy-ilovelucy-gif-5220237

Quel budget ?

Les US, c’est pas donné. Le cout de la vie est équivalent à Paris.

Pour vivre sans se limiter mais sans abus, il faut compter 100 à 125$ par jour.

Comment loger ?

Quand on voyage à prix réduit, le meilleur moyen est d’avoir des amis sur place, qui nous reçoivent. C’est ce que la Folle aventure a : des amis géniaux, dans un appartement génial avec piscine et jaccuzi.

Pour les moins chanceux, il faut compter environ 100$ la night.

Enfin, je peux dire que j’ai retenu certaines choses de Los Angeles :

J’aime beaucoup le coté avenant des gens. C’est pas compliqué quand tu rencontres quelqu’un, d’être souriant, de dire un petit mot sympa « Hey ! How are you ? what’s up ? It’s a nice day today ! »

En France, on fait toujours la gueule, comme si c’était payant d’être sympa.

gifstory-gif-4102988

La météo à LA est simplement géniale : beaucoup de luminosité, toujours du soleil. Une ville en bord de mer. Ca ressemblerait presque à la ville idéale à vivre ! Si on y enlève le trafic et les loyers chers…

Los Angeles est une ville absolument immense. Cinq jours sur place, c’est pas suffisant pour en faire le tour. Il faudrait y revenir.

Je ne sais pas si j’ai envie d’en voir plus. Pour les vacances, ce n’est pas un endroit reposant ou dépaysant. J’ai vraiment aimé mon séjour, mais sans forcément en avoir l’envie d’en voir plus.

Road-trip dans l’ouest américain

C’est parti pour une nouvelle folle aventure ! Direction l’Ouest américain, du 28 janvier au 13 février 2017.

A la base, cette destination ne me faisais pas rêver, et je dois avouer que je suis toujours assez réservé.

Alors, pourquoi ce choix ?

J’ai des amis qui vivent à Los Angeles qui m’ont invité.

Je pars avec un ami qui est un fan inconditionnel des States.

Lors de la journée du Black Friday, j’ai chopé un avion à 340 € aller / retour (+ un aller direct !) avec la compagnie low cost Norwegian.

Et enfin, j’ai un très lourd secret à révéler. Je vais réaliser un rêve à Las Vegas…

1220420-jpg

Voilà voilà… Tout est dit. Même pas honte.

Moyens de transport

Pour les trajets internes, il y a trois possibilités :

  • Le bus : très bon marché mais très long. J’en ai réservé un pour le trajet LA / LV (7$50 le trajet, 5h pour s’y rendre), mais je ne vais finalement pas l’utiliser.
  • L’avion : assez bon marché et rapide. Par contre, on ne visite pas les lieux touristiques entre les villes.
  • La voiture : il est obligatoire de prendre une voiture pour visiter LA (la ville est immense et les transports en commun de médiocre qualité) et pour faire un road-trip.

Programme

route-66-roadtrip.jpg

Comme je ne suis jamais allé aux US, je préfère m’organiser un minimum avant de partir.

Je vais principalement visiter Los Angeles, Las Vegas et San Francisco.

J’ai réservé tous mes hôtels sur Hotel.com et Booking.L’avantage avec ces sites, c’est qu’on peut facilement et gratuitement annuler en cas de pépin (ou de changement de plan).

 

Ce que je sais à 1 mois du départ, c’est qu’on atterrit à Los Angeles le samedi 28 janvier à 18h. On ne peut pas se coucher tôt un samedi soir : dès notre arrivée, on posera donc nos valises et on partira écumer les bars et les clubs de la ville !

On louera une voiture pour notre séjour à LA, et on fera un mini road-trip avant d’arriver à Las Vegas (Grand Canyon et Vallée de la Mort,…).

Je fêterai mon anniversaire à Las Vegas. Comme on est un peu cocottes, mes amis américains vont nous rejoindre et nous emmener dans les lieux gay de la capitale du pêché…

On ira voir le concert de vous-savez-qui le 4 février. Avec un peu de chance, je vous réserve une petite surprise…

Comme on n’aura pas beaucoup de temps, on prendra un vol pour le trajet LV/SF (27€ avec United Airlines)

A San Francisco, nous passerons nos journées entre visites culturelles et sorties gay : ne dit-on pas que c’est la capitale mondiale des gay ?

On prendra un vol SF/LA le 12 pour rentrer à Paris le 13 (65€ avec United Airlines).

Précautions médicales

Pas de vaccin particulier. Pour les médicaments, la routine : du paracétamol et des médicaments pour les problèmes gastriques.

Vous en saurez plus dans les articles à venir. Suivez l’aventure en direct sur notre page Facebook ! Comme si vous y  étiez !